Tendances

Black Friday autrement, c'est possible !

Par Roxane Tranchard le 07 novembre 2019/ Temps de lecture : 5 minutes

C'est une tendance de plus en plus répandue chez les e-commerçants : contourner les promotions du fameux Black Friday. Pourquoi ? Les raisons peuvent être nombreuses : dire non à la surconsommation, protéger l'environnement, encourager des initiatives responsables et solidaires... Plusieurs marchands qui utilisent notre solution ont d'ailleurs fait le choix de ne pas participer au Black Friday. C'est pourquoi nous tenions à consacrer un article à ce sujet. 

Voici un tour d'horizon de ces alternatives au Black Friday qui séduisent de plus en plus les marchands et les consommateurs. 

 

Green Friday, l'alternative verte au Black Friday

Le mouvement Green Friday a été lancé en 2017 par ENVIE, un réseau d'entreprises spécialisées dans le recyclage et le reconditionnement d'appareils électroménagers. Il appelle les Français à adopter des modes de consommation plus responsables, et à refuser les comportements d'achats compulsifs qui peuvent être encouragés par les promotions du Black Friday.

D'abord timide, le mouvement s'est structuré en 2018, et bénéficie aujourd'hui du soutien de la Ville de Paris. Depuis, plus de 180 entreprises ont adhéré à la démarche Green Friday. Elles se sont engagées à ne pas faire de remises pendant le Black Friday, et à reverser 15% de leur chiffre d'affaires de la journée à des associations. Elles organisent également des ateliers de sensibilisation : en 2018, plus de 100 animations se sont déroulées sur toute la France !

Parmi les marchands PayPlug, Gifts for Change, Crapouillette ou encore Marlette ont rejoint le mouvement. Et si vous faisiez comme eux ?

Gifts for Change

En effet, si vous soutenez les valeurs du Green Friday (écologie, consommation responsable, commerce équitable, etc.), prendre part à cette initiative vous permettrait de leur donner encore plus de poids, en vous plaçant aux côtés d'autres acteurs de l'e-commerce avec la même ambition que vous. 

De plus, c'est un très bon vecteur de visibilité : l'année dernière, Sprinklr a recensé 10 267 mentions du Green Friday sur les réseaux sociaux, les sites d'information, les blogs et les forums. Un chiffre qui peut paraître faible par rapport aux 710 000 citations du Black Friday, mais qui connaît une croissance fulgurante : +270% par rapport à 2017 !

« À ce rythme-là, le Green Friday sera plus populaire que Black Friday en 2022 sur le web » en conclut Arnaud Tamisier, Marketing Manager SEMEA chez Sprinklr. 

Mentions Green FridaySource : blog Sprinklr

 

Make Friday Green Again, la relève du Green Friday

Le mouvement Make Friday Green Again a été lancé cette année par la marque de prêt-à-porter Faguo, et regroupe déjà plus de 130 entreprises françaises. Leur constat : 60% des Français possèdent des vêtements ou des objets qu'ils n'utilisent jamais. L'idée est donc, dans le même esprit que le Green Friday, de valoriser une consommation raisonnée et responsable en marge des promotions du Black Friday. « Notre objectif est d'encourager ce jour-là à réparer, recycler et revendre les objets superflus afin de savoir ce dont on a vraiment besoin au quotidien » expliquent les participants. 

Ici encore, de nombreux marchands PayPlug ont rejoint le collectif. On y retrouve notamment Hast, Rivecour, Archiduchesse, mais aussi Le Pantalon.

Rivecour

Vous souhaitez vous aussi prendre part au mouvement ? Il vous suffit de vous inscrire sur ce lien. Vous recevrez ensuite un pack de communication que vous pourrez utiliser sur vos réseaux sociaux. N'oubliez pas d'utiliser le hashtag #makefridaygreenagain !

 

Des initiatives propres à chaque marque

Vous l'aurez compris, de plus en plus d'entreprises choisissent de ne pas faire le Black Friday pour éveiller les consciences, et sensibiliser leurs clients à des problématiques sociales et environnementales. Mais cela n'implique pas forcément de rejoindre un mouvement en particulier ! Vous pouvez aussi adopter un positionnement qui vous est propre, et qui met en avant les valeurs de votre marque.

Par exemple, en 2017, la boutique Le t-shirt Propre a profité du Black Friday pour lancer une nouvelle gamme de t-shirts à un prix... identique à celui qu'elle propose d'habitude. Elle valorise ainsi le fait que ses prix sont fixés de façon juste, et ce à tous les moments de l'année.

Le t-shirt Propre

La marque Atelier Particulier a quant à elle attendu le lendemain du Black Friday pour publier un post intitulé "Bright Saturday". Dedans, elle explique pourquoi elle n'a pas participé à la vague de promotions : parce qu'elle travaille déjà toute l'année à proposer des accessoires de luxe à un prix accessible. Une démarche cohérente avec son credo, "Le luxe à portée de main", et avec sa volonté de satisfaire à la fois ses clients et les ateliers avec lesquels elle travaille. 

Atelier ParticulierAtelier Particulier

Un dernier exemple : la marque Rutabago qui a lancé, en partenariat avec l'association Aurore, l'opération Fair Friday. Elle propose, plutôt que d'acheter des choses dont nous n'avons pas forcément besoin, de faire un don pour contribuer à la distribution de repas bio aux personnes dans le besoin. La boutique s'engage à doubler chaque repas collecté (5€ = un repas). 

Post Rutabago (1)

Post Rutabago (2)

Nous espérons que cet article vous aura permis de mieux comprendre les démarches alternatives au Black Friday, et pourquoi pas d'y puiser des inspirations. Bien entendu, libre à chacun de proposer ou non des promotions le jour J. L'important est d'être cohérent dans vos messages, et d'atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés !

Catégorie d'article : Tendances

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Boutique mono-produit : définition, avantages et conseils pour cartonner
Les 3 coups de coeur e-commerce du mois d’octobre
Les 3 coups de coeur e-commerce du mois de septembre

A propos de l'auteur

Roxane Tranchard

Roxane produit des contenus sur les tendances, les innovations et les événements liés au e-commerce. Elle partage ses conseils aux marchands qui souhaitent développer leur activité.

0 commentaire

New call-to-action