Conseils e-commerce

Nos coups de cœur e-commerce : l'art du storytelling

Par Anderson Barros da Silva le 31 mars 2020/ Temps de lecture : 9 minutes

Que vous puissiez maintenir ou non votre activité face à l'épidémie de COVID-19, l'heure est à la communication et au renforcement des liens avec vos clients. Et pour se rapprocher de vos acheteurs, rien de mieux que le storytelling !

Cette technique de communication consiste à raconter une histoire : la vôtre, celle de votre marque, le contexte dans lequel vous l’avez créée et dans lequel elle évolue...

Quelle histoire votre boutique racontera-t-elle ? Un récit inspirant, qui témoigne de vos ambitions ? Une confession qui ira chercher les sentiments de vos clients ? Tout dépend de vos souhaits ! Vous pouvez faire le choix de raconter une histoire tout à fait personnelle ou celle de vos propres acheteurs, comme dans les exemples que nous allons analyser.

Tout au long du mois de mars, nous avons mis en avant l'entrepreneuriat féminin à travers une boutique dédiée, le portrait de Shanty Baehrel , une liste d'initiatives en faveur des créatrices d'entreprise... Aujourd'hui, nous vous proposons de clore cet épisode. Afin d’aider les chef(e)s d’entreprise de demain, et d’inspirer celles et ceux qui veulent faire passer un message à travers leur e-shop, nous avons sélectionné trois marques, dirigées par des femmes, aux communications bien différentes !

 

Make My Lemonade, une marque incarnée par sa créatrice

Make My Lemonade

Pour attirer vos clients, et surtout les fidéliser, vous devez leur raconter une histoire. Celle de vos produits, de votre entreprise… et pourquoi pas la vôtre ? C'est le choix qu'a fait Lisa Gachet, fondatrice de Make My Lemonade et influenceuse. Grâce à ce positionnement, elle a réussi à fédérer une véritable communauté autour d'elle.

La marque de prêt-à-porter, en plus de ses nombreux articles mode, fournit un éventail de produits DIY (Do It Yourself) offrant la possibilité aux clientes les plus manuelles de créer elles-mêmes leurs propres vêtements grâce à des patrons. Make My Lemonade propose un abonnement mensuel pour accéder de manière illimitée à ces patrons, ainsi qu’à des cours de couture en ligne.

Lisa se dévoile sur le blog de sa boutique, à travers une newsletter intitulée “Boss with me” dans laquelle elle se livre notamment sur ses expériences et sa vie d’entrepreneuse.

Boss with me

Elle partage aussi son quotidien au sens plus large à travers son compte Instagram personnel. Ce dernier est étroitement lié à sa marque, puisqu’elle y expose ses nouveaux produits ainsi que les dernières promotions sur des articles Make My Lemonade qu’elle porte elle-même.

Lisa Gachet

Lisa a su tirer profit de sa visibilité d’influenceuse (85K followers sur son Instagram personnel) pour créer une nouvelle communauté encore plus grande autour de sa marque (269K followers sur l’Instagram de Make My Lemonade). Elle a d’ailleurs donné un nom à sa communauté : la team citron, car on ne fait pas de bonne limonade sans bons citrons ! 

Enfin, Lisa affirme ses engagements au travers de sa marque, comme elle le confie dans un article de Stratégies, en mettant en avant sur son site des “girls next door”. En effet, Make My Lemonade tourne les projecteurs vers les femmes que l’on croise dans la rue, celles que l’on côtoie, et qui sont tout aussi belles que celles que l’on retrouve (presque) uniquement dans les magazines de mode.

Engagement

Par ailleurs, en cette période exceptionnelle de crise sanitaire, elle propose sur l’Instagram de sa marque un tuto #DIYJeCoudsMonMasque conçu avec l’appui d’experts de la santé, permettant aux membres de sa communauté de coudre leurs propres masques de protection en tissu. 

DIY

N'hésitez pas, vous aussi, à laisser votre personnalité et vos engagements s'exprimer à travers votre boutique et vos réseaux sociaux. C'est ainsi que vous donnerez de la force à votre marque !

 

Les Franjynes, une histoire personnelle fédératrice

Les Franjynes

L’histoire des Franjynes est étroitement liée à celle de sa fondatrice, Julie Meunier

A 27 ans, Julie apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. Afin de pallier la perte de ses cheveux, elle décide de porter des franges et de les accompagner d’un turban, pour une touche de style supplémentaire et pour retrouver le geste de se coiffer ! C’est aujourd’hui des déclinaisons de ces deux produits, la frange et le turban, que Julie propose sur son site e-commerce.

Comme elle l’explique sur son site, “Les Franjynes, ce sont les soeurs de combat”, un combat que mènent les femmes sujettes à l’alopécie. Les cheveux sont souvent considérés comme des symboles de la féminité, Les Franjynes s'efforce donc de proposer un réel soutien à celles qui souffrent psychologiquement de la perte de leurs cheveux.

En somme, le storytelling de Julie touche fortement à l’affect : elle crée plus qu’une simple communauté, elle rassemble des “soeurs” liées par une même épreuve. La marque Les Franjynes leur propose d’y faire face avec le même sourire que celui que Julie arbore sur chacune des photos de sa boutique en ligne. Ces images permettent d’ailleurs de mettre un visage sur l’histoire qui nous a touchés, et renforcent le sentiment de proximité avec la fondatrice. 

Julie

Julie tient également un Tumblr et un Instagram, ce qui permet à ses clientes de se retrouver sur différents réseaux sociaux.

A travers le compte Instagram des Franjynes, Julie montre qu’elle veut être “sur tous les fronts” : elle y explique qu’elle fait produire en ce moment des masques de protection pour en faire bénéficier ceux qui sont particulièrement exposés à l'épidémie de COVID-19 (personnels de santé, livreurs, caissiers etc.).

Instagram

Plus que des produits, c'est un véritable accompagnement que Julie propose sur son site. La créatrice de mode met à disposition de ses clientes des tutos-vidéo en accès gratuit, notamment sur les différentes façon de nouer son turban. 

Tutos

Julie va jusqu’à mettre ses clientes au premier plan dans des posts Facebook comme celui-ci, posté à l’occasion de la Journée internationale des femmes le 8 mars dernier, où l’on retrouve des photos de ses acheteuses portant des articles Les Franjynes. Elle capitalise ainsi sur le user-generated content, qui désigne littéralement le contenu créé et diffusé par des utilisateurs autour d’une marque qu’ils affectionnent.

En réutilisant ce contenu, Julie valorise à la fois ses clientes et ses produits : une méthode pleine de sens car finalement, celles qui parlent le mieux des Franjynes, ce sont les frangines elles-mêmes !

Post Facebook

Anja, les femmes derrière la marque

Anja

Pour la communication autour de sa marque, Alexandra Thiltgès a souhaité donner la parole à ses clientes, pour qu’elles dessinent elles-mêmes l’image d’Anja. Elle propose sur sa boutique des maillots de bain “élégants, de qualité, abordables et au design épuré”.

Là où Lisa et Julie exposent leur histoire et leur quotidien sur tous leurs canaux, Alexandra se réserve l’onglet “La marque” de son site web pour parler d’elle, de ses engagements, du processus de création de la boutique, de la philosophie derrière celle-ci, etc. Elle met avant tout l’accent sur ce qu’elle souhaite proposer : "une marque féminine avec du caractère".

Aussi, la fondatrice d’Anja profite de la visibilité que lui offre son site e-commerce pour encourager ses clients à se lancer dans ce qu’ils aiment, et se donner les moyens de réussir. Elle appuie ses encouragements à l’aide d’une phrase qui l’a elle-même énormément motivée : “What if I fall? But baby, what if you fly?”.

La marqueLa marque

La page “Notre histoire” revient également sur l’origine du logo d’Anja, qui symbolise les 5 piliers de la féminité selon Alexandra : “élégante, douce, charmante et sensuelle mais avec cette touche de caractère et de joie de vivre”. Ceci rappelle la cible de la marque : les femmes, tout simplement. Et vous, quelle histoire racontez-vous à travers votre logo ?

La communication d'Anja repose sur de nombreux canaux : Facebook et Instagram, qui font office de seconde vitrine pour la boutique, mais aussi la page “Nos femmes Anja”, où l’on retrouve un usage du user-generated content ! La créatrice a eu l’idée de proposer à ses clientes de poster des photos avec le hashtag #EscapeIntoANJA, qui sont ensuite repostées sur cet onglet du site, ainsi que sur la page Instagram de la marque.

Ce type d'action permet de développer chez vos clients un sentiment d’appartenance à une communauté, tout en leur donnant l’opportunité de modeler l’image de votre marque.

À l’heure actuelle, toujours dans cette démarche d'être au plus proche de son audience, Alexandra partage en story Instagram des photos de ses collaboratrices en train de travailler à distance :

Story Anja

Si vos équipes sont elles aussi en télétravail, nous vous invitons à faire de même, c'est un bon moyen d'animer votre compte et de tisser des liens avec vos abonnés !

En résumé, il existe de nombreuses approches pour lesquelles vous pouvez opter en termes de communication. Que vous choisissiez de mettre votre nom ou votre histoire au premier plan, ou bien de laisser les clés de votre image de marque à vos clients, sachez qu’il n’existe pas de recette miracle ! Les possibilités ne manquent pas, l’important est que vous trouviez celle qui vous convient le mieux.

Malgré le contexte actuel, les fondatrices de Make My Lemonade, Les Franjynes et Anja restent actives (pour leurs clientes comme pour les personnes dans le besoin) et parviennent, en situation de crise, à mener des actions en accord avec les valeurs de leurs enseignes respectives.

Catégorie d'article : Conseils e-commerce

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Les 5 règles d'or pour créer un site responsive
DSP2 : e-commerçants, êtes-vous fin prêts ?
La checklist pour réaliser un audit SEO efficace

0 commentaire

New call-to-action