Conseils e-commerce

Les statistiques à suivre pour un emailing efficace

Par Camille Tyan le 02 juin 2015/

Les solutions d’emailing comme SimpleMail calculent automatiquement les statistiques d’envois de chacune de vos campagnes afin de vous montrer celles qui ont été les plus efficaces et celles qui ont le moins bien fonctionné. Découvrez leur signification et comment les améliorer.

1- Le taux d’ouverture correspond au nombre d’emails ouverts sur le nombre d’emails envoyés et permet de mesurer la performance de votre nom d’expéditeur, de l’objet de votre campagne d’emailing ainsi que du jour et de l’heure d’envoi de cette campagne. En 2014, les taux d’ouvertures moyens étaient de 29% en B2C et de 23% en B2B. Ces chiffres sont néanmoins à relativiser, car ils varient énormément en fonction du secteur et de la cible.

Comment augmenter vos taux d’ouverture ?

  • le nom d’expéditeur: il doit être clair, facilement identifiable et constant pour que les abonnés vous reconnaissent instantanément.
  • l’objet: il doit donner envie aux abonnés d’ouvrir votre email tout en étant relativement court pour s’afficher correctement sur mobile. Enfin, évitez les points d’exclamation et les majuscules au risque d’être considéré comme spam.
  • le preheader: il correspond à la première ligne de votre email qui est visible en boite de réception (voir l’image ci-dessous), c’est donc, en plus de l’objet, une deuxième opportunité pour inciter vos abonnés à ouvrir votre email.
  • le jour et l’heure d’envoi: il n’y a pas de combinaison miracle, car cela varie d’une liste d’abonnés à une autre. Il vous faut donc tester, tester et tester encore différentes combinaisons pour déterminer les tranches horaires et les jours générant les meilleurs taux d’ouverture.

2- Le taux de clic correspond au nombre de clics sur le nombre d’emails ouverts et mesure la réactivité de vos abonnés quant à votre contenu. Les taux de clics moyens en 2014 étaient de 14,4% en B2C et de 15,2% (chiffres également à relativiser).

Comment améliorer votre taux de clic ?

  • le contenu: si le sujet intéresse vos abonnés, ils cliqueront sur les liens pour en savoir plus, attention donc à bien envoyer du contenu de qualité.
  • le format des liens: un bouton peut générer un meilleur taux de clic qu’un simple lien par exemple, n’hésitez pas à tester cela pour voir ce qui fonctionne le mieux.
  • les boutons d’action: leur couleur, leur positionnement ainsi que les mots utilisés peuvent inviter plus ou moins au clic. Ainsi, un bouton “En savoir plus” recevra probablement plus de clics qu’un bouton “Acheter maintenant” qui est plus agressif.

3- Le taux de rebond correspond au nombre d’emails non livrés en boite de réception sur le nombre total d’emails envoyés. Le taux de rebond recense aussi bien les erreurs temporaires (boite de réception pleine par exemple) que les erreurs définitives (l’adresse email n’existe pas/plus). Attention, un taux de rebond important signifie que votre liste de contacts n’est pas qualifiée puisque de nombreuses adresses emails n’existent pas ou plus.

Comment améliorer votre taux de rebond ?

  • le double opt-in: on parle de double opt-in lorsqu’une personne donne son consentement pour s’inscrire à vos emails et qu’elle le confirme en cliquant sur un lien reçu dans l’email de confirmation d’inscription. Cela vous permet de vous assurer que l’adresse email est bien valide et que la personne désire bien recevoir vos emails (et qu’elle n’a pas été inscrite à son insu par un tiers par exemple).

4- Le taux de spam correspond au nombre de plaintes spam sur le nombre d’emails envoyés.

Comment diminuer mon taux de plaintes spam ?

  • ne pas louer/acheter de fichiers d’adresses email: comme le rappelle la CNIL, “la publicité par courrier électronique est possible à condition que les personnes aient explicitement donné leur accord pour être démarchées, au moment de la collecte de leur adresse électronique”.Acheter ou louer des fichiers d’adresses email pour de la prospection est donc illégal car ces personnes n’ont pas donné leur consentement pour recevoir vos emails.
  • le lien de désinscription: il doit être bien visible pour que les personnes qui ne sont plus intéressées puissent se désabonner de vos emails car, si elles ne trouvent pas ce lien, elles signaleront votre email comme spam pour être sûres de ne plus en recevoir – ce qui est bien pire que de perdre un(e) abonné(e).

5- Le taux de désinscription correspond au nombre de désabonnements sur le nombre d’emails envoyés.

Comment faire baisser votre taux de désinscription ?

  • le contenu: nous ne le répéterons jamais assez, mais veillez à bien envoyer du contenu de qualité et à bien connaître vos abonnés pour leur envoyer des emails personnalisés.
  • la fréquence d’envoi: attention à ne pas envoyer trop d’emails à vos abonnés au risque d’inonder leur boite de réception. Il vaut mieux leur envoyer peu d’emails très ciblés que beaucoup d’emails généralistes.

Pour aller plus loin sur l’optimisation de vos mailing, il est aussi intéressant de se pencher sur les solutions d’A/B testing, c’est-à-dire le test de deux versions du même emailing (une version A, une version B) sur une partie de votre liste de contacts puis l’envoi automatique de la version générant les meilleures statistiques au reste de votre liste. Vous pouvez faire de l’A/B testing gratuitement sur une solution d’emailing comme SImpleMail et, ainsi, améliorer votre taux d’ouverture ou votre taux de clic de manière complètement automatisée.

Catégorie d'article : Conseils e-commerce

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Comment gérer simplement ses démarches juridiques ?
Les 3 solutions simplifiant le quotidien des e-commerçants
Checklist : 6 étapes pour faire de vos visiteurs vos meilleurs clients

A propos de l'auteur

Camille Tyan

CEO de PayPlug qu'il a co-fondé avec Antoine Grimaud, Camille veut révolutionner et démocratiser les systèmes de paiement en ligne.

0 commentaire

Votre page de paiement est-elle optimisée ?