Conseils e-commerce

Indépendants : ce qui change en 2019

Par Elodie Girardet le 22 janvier 2019/ Temps de lecture : 6 minutes

2019 s’annonce comme une année pleine de changements, aussi bien en matière d’e-commerce, de paiements que sur le plan social et fiscal. Comme vous êtes nombreux à avoir fait le choix du statut d'indépendant, nous vous proposons aujourd’hui un tour d’horizon des nouveautés liées à cette forme juridique.

Pour l’occasion, nous avons co-rédigé cet article avec Captain Contrat, plateforme de services juridiques en ligne pour les TPE/PME.

Exonération de cotisation la première année pour les créateurs d’entreprise

Exonération de cotisations

Sous certaines conditions, les créateurs d’entreprises peuvent, depuis le 1er janvier, bénéficier d’une exonération totale ou partielle de leurs cotisations à l’issu de la première année d’exercice. Cela fait suite à l’extension de l’Accre (Aide aux demandeurs d’emplois créant ou reprenant une entreprise) à tous les créateurs et repreneurs d’entreprise. L’Accre devient donc l'Arce (Aide à la reprise ou à la création d'entreprise).

Cotisations

Source: economie.gouv.fr

Pour bénéficier de cette exonération, il suffit d'en faire la demande via le formulaire n°13584*2 auprès du Centre de Formalités des Entreprises dans les “45 jours suivant le dépôt de la déclaration de création ou de reprise de l’entreprise”.


Le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source est entré en vigueur le 1er janvier 2019. Celui-ci concerne “les traitements et salaires, pensions, revenus de remplacement, revenus des indépendants et revenus fonciers”, comme expliqué sur economie.gouv.fr.

Cela signifie pour les indépendants que les revenus de l’année en cours vont désormais faire l’objet d’acomptes calculés par l’administration et payés de manière mensuelle ou trimestrielle, selon votre choix (par défaut, ce sera mensuel).

 

L'affiliation automatique à l'assurance maladie depuis la suppression du RSI

pexels-photo-1089556

L'affiliation de toute personne qui, à partir du 1er janvier 2019, crée ou reprend une activité indépendante à l'Assurance Maladie est maintenant automatique.

En fonction de votre lieu de résidence, vous êtes rattaché à la CPAM correspondant de manière automatique. Vous pouvez trouver des informations plus détaillées dans ce communiqué de presse.

Notez que pour ceux en activité depuis 2018 ou plus tôt, le transfert de la Sécurité Sociale des Indépendants à l'Assurance Maladie s'effectuera en 2020.

La baisse progressive de l’impôt sur les sociétés

La baisse de l’impôt sur les sociétés se poursuit en 2019. Le taux normal passe de 33,1/3% à 31% pour les bénéfices dépassant 500 000€.

Cette baisse progressive devrait atteindre les 25% en 2022.

Pour les sociétés dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 7,63 M€ :

Bénéfices

Jusqu’à 38 120 €

Entre 38 120€ et 500 000€

Au delà de 500 000€

Exercice fiscal : 01/01/2018

15%

28%

33,1/3%

Exercice fiscal 01/01/2019

15%

28%

31%

Exercice fiscal 01/01/2020

15%

28%

28%

Exercice fiscal 01/01/2021

15%

26,5%

26,5%

Exercice fiscal 01/01/2022

15%

25%

25%

 

Pour les sociétés dont le chiffre d’affaires est supérieur à 7,63 M€ :

Bénéfices

Jusqu’à 500 000 €

Au delà de 500 000€

Exercice fiscal : 01/01/2018

28%

33,1/3%

Exercice fiscal 01/01/2019

28%

33,1/3%

Exercice fiscal 01/01/2020

28%

Exercice fiscal 01/01/2021

26,5%

Exercice fiscal 01/01/2022

25%

 

Un droit de révocation de l’option à l’impôt sur les sociétés

Prélèvement à la source

Les sociétés dites "de  personnes" (EURL, SARL de famille, SNC, etc.) sont soumises de plein droit à l’impôt sur le revenu (IR). Néanmoins, il leur est possible d'opter à l’impôt sur les sociétés (IS). Cette option était alors irrévocable. Une société pouvait passer de l’IR à l’IS mais pas l'inverse.

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit désormais la possibilité de renoncer à l’option pour l’IS dans un délai de 5 ans (c’est-à-dire jusqu’au 5ème exercice qui suit celui au titre duquel l’option a été exercée). Passé ce délai, l’option pour l’IS sera irrévocable.

La loi Pacte

Actuellement en relecture par le Sénat, la loi Pacte prévoit nombre de changements pour les entreprises dès 2019. Simplification de la création d’entreprise, baisse des coûts pour les PME, nouveautés liées au financement des entreprises, etc. : autant de réformes à surveiller en 2019 !

Bonus : quelques ressources 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce statut ou bien sur les changements opérés cette année, nous avons réuni pour vous une bibliothèque de contenus utiles :

Catégorie d'article : Conseils e-commerce

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Google : 5 fonctionnalités orientées e-commerce
Success stories : comment mettre en place une stratégie de social selling réussie ?
6 astuces pour maximiser vos ventes pendant l'été

A propos de l'auteur

Elodie Girardet

Elodie se charge de la rédaction des articles de blog concernant l'actualité de PayPlug et partage des conseils et astuces dédiés aux e-commerçants.

0 commentaire

New call-to-action