Tendances

Les nouvelles formes de livraison

Par Camille Tyan le 20 octobre 2015/

Cette semaine nous accueillons sur notre blog des spécialistes de la livraison : Boxtal. Chaque jour, un nouveau sujet sera traité. Avec Noël qui approche, c’est le moment de se poser des questions sur ce sujet crucial. Aujourd’hui, l’équipe de Boxtal vous informe sur les nouvelles formes de livraison.

En matière de livraison, toutes les études mènent au même constat : les attentes des consommateurs ne sont plus les mêmes qu’il y a quelques années. Avec l’essor du e-commerce et la multiplication des boutiques en ligne, la livraison peut s’avérer être un véritable frein à l’achat ou au contraire une arme de conversion puissante lorsqu’elle est utilisée intelligemment.

Si pour plus de 8 français sur 10, la livraison est une véritable prise de tête (Etude OpinionWay pour GLS[1]), les marques et les partenaires avec lesquels elles s’associent ont tout intérêt à repenser leur modèle d’activité et ce, à très court terme.

Vers une ubérisation des modes de transport traditionnels ?

Apparue au début des années 2010, l’expression Ubérisation est aujourd’hui largement reprise de tous. On parle d’ubérisation à partir du moment où un nouvel acteur du numérique arrive sur un marché pour en bousculer les schémas traditionnels et apporter une valeur ajoutée aux consommateurs.

Du côté du marché de la livraison, la pression d’un e-commerce en plein essor et l’arrivée de nouveaux opérateurs ont pour conséquence directe la réorganisation des filières sectorielles avec la quête pour ces nouveaux acteurs d’offrir la meilleure expérience client.

Pour proposer une livraison toujours plus rapide, certaines marques se sont associées à ces nouveaux acteurs. C’est le cas de l’enseigne Darty qui a conclu un partenariat avec Colisweb, startup lilloise spécialisée dans la logistique du dernier kilomètre. A l’aide d’un réseau dense de 450 coursiers locaux, la startup permet une livraison en 3h après la validation de la commande, le jour-même sur rendez-vous, ou bien dans les 7 jours suivants avec le choix d’une plage horaire de 2 heures.

nouvelles formes de livraison

Des modes de livraison innovants

Drivoo, Jwebi, Deliver.ee, Uber : vous avez sûrement déjà entendu ces noms au moins une fois ces derniers mois. Conscients du potentiel du marché de la livraison (et surtout de l’impatience des consommateurs), ces startups innovent sans cesse et proposent aux professionnels comme aux particuliers différents modes de livraison, qui correspondent plus à leurs habitudes en matière de consommation mais surtout à leurs souhaits.

Récupérer votre colis dans le coffre de votre voiture ? Pas de problème, Volvo y a pensé ! La marque automobile veut transformer le véhicule en lieu de dépôt des commandes en ligne afin de réduire sensiblement les livraisons manquées.

Pour les habitués du métro-boulot-dodo, les consignes automatisées et les Pickup Store en gare sont un compromis idéal !

Autre alternative moins connue, mais qui tend à se développer, celle du crowdshipping – littéralement « livraison par la foule ». C’est le cas de la startup Drivoo qui s’appuie sur 2 500 particuliers qui se proposent de livrer des colis aux adresses situées sur leurs trajets quotidiens.

Enfin, et après avoir bousculé le marché du transport de personnes, la startup californienne Uber compte bien s’attaquer à celui de la livraison de colis avec son service de coursiers à vélo UberRush, qu’il teste actuellement aux Etats-Unis.

Pour mieux comprendre la multiplication de ces nouvelles formes de livraison, il faut s’intéresser de plus près à la logistique du dernier kilomètre, véritable bataille dans laquelle les enseignes et e-commerçants se sont lancées. L’objectif est clairement affiché : acheminer dans les meilleures conditions les flux de marchandises qui transitent dans et hors de la ville. Dès lors, les enjeux deviennent économiques (contribution à l’attractivité du territoire), environnementaux (réduction du bilan carbone dans les agglomérations) mais aussi sociaux (évolution des conditions de travail).

Catégorie d'article : Tendances

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Infographie : tendances et usages sur mobile
Infographie : les 10 tendances e-commerce 2018
Tendances e-commerce 2018 : l'essor du m-commerce

A propos de l'auteur

Camille Tyan

CEO de PayPlug qu'il a co-fondé avec Antoine Grimaud, Camille veut révolutionner et démocratiser les systèmes de paiement en ligne.

0 commentaire

Votre page de paiement est-elle optimisée ?